préparer sa retraite

Il est parfois difficile quand on à 25 ou 30 ans de s’imaginer à la retraite, mais toutefois, il faut la préparer le plus tôt possible. En effet, l’âge auquel on peut s’arrêter de travailler recule de plus en plus du fait du vieillissement de la population. Nous vous proposons dans cet article quelques conseils qui vous permettront de préparer votre retraite à différentes périodes de votre activité professionnelle.

D’un point de vue administratif, il convient de conserver toutes les fiches de salaire, même celles qui correspondent aux petits boulots d’été, car cela compte. Le problème est que les caisses de retraite oublient souvent de les prendre en compte étant donné que ce sont des courtes périodes et que les employeurs diffèrent. Afin d’avoir une preuve de votre activité, vous devez donc classer vos contrats de travail, vos fiches de paye, votre livret militaire, les relevés Arrco et Agirc que vous recevez ainsi que les attestations de Pôle Emploi (ASSEDIC) quand vous avez été au chômage ou de l’assurance maladie pour vos périodes de maladie, maternité ou accident du travail. Sur le plan financier, quand on a 25 ans, il faut privilégier des placements sur lesquels on peut retirer l’argent facilement au cas où l’on voudrait s’en servir pour faire une acquisition immobilière. L’assurance-vie et le plan d’épargne logement sont des bons produits pour cela.

A 40 ans, il convient de faire un point sur sa carrière afin d’être sûr que les trimestres et les points de cotisation ont bien été pris en compte par les caisses de retraite. Vous devez alors demander un relevé individuel de situation qui est adressé à tous ceux qui ont au moins 35 ans. Il permet de recenser tous les trimestres que vous avez déjà acquis, et vous devez vérifier que les informations sont en corrélation avec le relevé de la caisse nationale d’assurance vieillesse que vous pouvez obtenir gratuitement sur Internet. Si vous décelez des erreurs au niveau de la CNAV, adressez leur un courrier avec les justificatifs pour régulariser la situation mais avant 55 ans, il est souvent difficile de faire rectifier les erreurs de votre relevé de carrière, d’où l’importance de conserver tous vos justificatifs de carrière.

D’un point de vue financier, quand on a 40 ans, c’est le bon moment pour ouvrir un plan d’épargne entreprise, un plan d’épargne retraite, voire un plan d’épargne actions. Il faut privilégier la sécurité des placements à la spéculation, car il en va des revenus que vous toucherez pour votre retraite. Si vous avez une épargne disponible, vous pouvez également investir dans l’immobilier locatif grâce à des dispositifs prévus par la loi Scellier ou Robien. Pour les travailleurs non salariés, l’ouverture d’un PERP ou d’un contrat Madelin est un bon moyen de se constituer un capital tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt.

A partir de 50 ans, il faut commencer à penser sérieusement à sa retraite. Demandez un relevé d’estimation indicative à la caisse nationale d’assurance vieillesse qui évalue la retraite de base et la retraite complémentaire. Vous pouvez faire appel à un cabinet spécialisé qui vérifiera pour vous que tout est en ordre et qu’aucun de vos trimestres ne manque à l’appel. Enfin, vous pouvez d’ores et déjà envisager de racheter des trimestres.
Vous avez 62 ans, c’est le nouvel âge légal de départ à la retraite. Néanmoins, pour pouvoir partir à cet âge-là, il faut avoir cotisé tous ses trimestres afin de bénéficier de votre retraite à taux plein. Dans le cas contraire, une décote sera appliquée à vos revenus, mais vous pouvez également choisir de continuer de travailler si vous en avez l’occasion ou si vous n’avez pas encore tous les trimestres requis pour une retraite à taux plein.

Si vous souhaitez vous arrêter définitivement, il faut demander la liquidation de vos droits à la retraite dans les 6 mois qui précèdent votre date de départ à la retraite. Vous devez remplir un formulaire pour le régime de base et un autre pour le régime complémentaire. Afin de ne pas perdre inutilement un trimestre, choisissez la fin d’un trimestre civil pour vous arrêter. De plus, si vous souhaitez que votre année soit comptabilisée dans vos 25 dernières années, il est plus judicieux de s’arrêter en fin d’année qu’en milieu.

En tant que conseiller retraite indépendant, je suis là pour étudier toutes les stratégies de fin de carrière afin d’optimiser votre future retraite.

En effet, selon la carrière que l’on a eu ou selon nos projets de vie, il est très judicieux d’étudier toutes les possibilités de fin de carrière.

N’hésitez pas à me contacter https://conseils-retraite.fr/contact/ et à consulter ma page de service si vous voulez que je vous voulais que je vous conseille dans le cadre de votre fin de carrière  conseils-retraite.fr/services/

Parlons-en !
Bonjour 👋,
Besoin d'aide pour votre dossier de retraite ? Je suis disponible pour vous aider.